monRV-3.fr …F-PACY

Construction d'un avion de sport monoplace Van's RV-3

Le constructeur

Posté par Yann le 28 octobre 2008

L’Aéronavale

cocarde Le constructeur macaronLe temps de l’adrénaline…et de l’aviation-passion !

J’ai 52 ans et 2,6% de mon temps de vie passés aux commandes d’un avion. J’ai vécu d’abord militairement ma passion aéronautique en devenant pilote dans l’Aéronavale que j’ai servie pendant 20 ans. D’entraînements en opérations NATO et ONUsiennes sur divers théâtres extérieurs, j’ai eu la chance d’avoir une carrière opérationnelle bien remplie et qui m’a donné l’opportunité de voler à la « manière militaire » sur tous les continents. J’ai eu la chance également d’être désigné instructeur et examinateur au TRTO de l’Aviation Navale et d’y acquérir licences et expériences pour une transition vers une inévitable reconversion…

Atlantique 2

Basse altitude sur mer

C’était le temps de l’adrénaline et des histoires de pilotes au bar de l’escadrille…le temps d’une aviation sans emphase, basique et efficace….le temps révolu d’une aviation plaisir…en fait !

Air France

avatar

Le logo des dérives Air France …le temps qui passe…lentement à 480 noeuds

Je vole à présent plus tranquillement dans une grande compagnie tricolore…et je vais peut-être me lancer dans la réécriture d’une théorie de la relativité du temps…ou d’une thèse sur la contribution de l'entropie syndicale principal destructeur de passion dans l'Aéronautique civile... dans le dysfonctionnement industriel !!… :mrgreen:

A320 Flight Deck

Sunrise at FL360

…cela dit si le temps semble s’écouler plus lentement en vol que dans ma vie antérieure, il m’autorise aussi au sol un planning plus régulier permettant de dégager davantage de temps pour les loisirs…et ça tombe bien ; un vieux projet était toujours dans les cartons, ou plus exactement dans le sous-sol d’un ami. J’avais en effet stocké au printemps 1998, avant un départ en campagne dans le pacifique, les premiers assemblages de mon RV-3 acheté 3 ans plus tôt après une visite dans l’ancienne usine de Van’s Aircraft alors située à North Plains, Oregon.

Le Van’s Club de France…

Le VCF …le temps du Van’s Club de France…

Le hasard des rencontres dans les aéroclubs m’a fait découvrir d’autres constructeurs de RV, qui n’étaient pourtant pas légion en France au début des années 90. De même qu’au début des années 90, les sources documentaires n’étaient pas non plus très nombreuses en France sur le sujet ni très accessibles ; la facilitation par l’Internet n’existait pas comme on la connaît aujourd’hui !

Et depuis toutes ces années, évidemment, ce fameux projet de RV-3 n’est jamais sorti de ma tête et j’en ai même suivi assidument les modifications faites par Van’s…histoire de rester au contact de ce rêve que j’entretenais !…

Et pour tout dire, il aurait même fallu ALLER …au contact de la poignée de constructeurs partageant cette même passion dans l’hexagone. Alors j’ai décidé d’utiliser internet pour produire ce qui faisait cruellement défaut 10 ans auparavant : il fallait créer un liant entre ces quelques constructeurs isolés, une base documentaire commune ou un point de rencontre pour cette communauté marginale dans la construction amateur en France…

De fil en aiguille, après quelques accroches avec quelques constructeurs, grâce à un premier site internet que j’avais lancé à titre privé en 2003, une belle rencontre comme on les aime dans l’aviation a eu lieu à La Baule entre 4 ou 5 compères qui construisaient ou volaient déjà sur RV…et après quelques allées et venues entre le hangar et le bar du club où nous venions de nous rencontrer, une association originale est née : le « Van’s Club de France » .

Alors évidemment je me suis proposé pour animer un nouveau site internet pour l’association. Avec passion, j’ai créé un outil de communication de nature à consolider une association par nature très « éclatée » et en 2005, le VCF décide d’adopter mon travail pour en faire son site officiel. Les mailing-lists permettent alors de communiquer d’un simple clic vers l’ensemble des adhérents éparpillés dans toute la France, le site se dote d’un système de blog pour permettre la participation de chacun à l’effort de rédaction, l’organisation des rassemblements « s’automatise » par la mise en ligne de formulaires d’inscription pour une ouverture européenne, les forums permettent l’archivage des discussions qui ressassent inlassablement les mêmes interrogations, je dessine même un Logo qui sera adopté par l’association…

Logo du VCF dessiné par moi en 2008

…dans lequel j’ai stéganographié un copyright attestant que j’en suis le concepteur……

…et qui, au passage, semble bien plus apprécié au Van’s Club que son concepteur d’ailleurs !…

tensions

argue

« Mais où est donc passée la prophétie de départ du Van’s Club ?… »

Il apparaît que mon effort associatif acharné, est finalement inégalement apprécié...»

Mais fondamentalement, depuis ses débuts, l’association vivait par l’acceptation tacite, par les adhérents, de la prophétie de départ » énoncée par les fondateurs à La Baule…et la vie du club s’est écoulée donc bien « tranquillement » dans les colonnes ce site internet de « L’association des constructeurs et pilotes d’avions Van’s RV en France »… que j’ai toujours eu à coeur d’adapter aux évolutions de la vie et des besoins du club. L’ancien président, qui jouait son rôle de modérateur, et avec qui j’avais de très nombreux échanges, m’a toujours bien aidé dans cette tâche ainsi que, plus tard, un autre adhérent du club. C’était le temps d’une agréable et constructive coopération associative…

…mais la modération, il y en eut besoin de plus en plus souvent ; de retentissants « coups de gueule » ont lieu dès la fin de l’année 2007 et qui se sont transformés en tensions puis en dissensions fortes en 2008 sur le sujet de la communication au club.

Etonnant, non ?……pas autant que ça : à y regarder de plus près on trouve un dénominateur commun à toutes ces « situations de crise » : une personne qui se trouvait en retrait de la rédaction du site mais ayant un goût prononcé pour la critique brutale et l’engagement frontal…et qui ne s’est pas privée de ses provocations !

Une personne ayant un don inné pour augmenter l’entropie dans les situations conflictuelles.

Une personne qui produira d’ailleurs elle-même le scandale qui enterrera définitivement l’ancien site internet que j’entretenais pour le VCF…avant de tenter de le reprendre à son compte en même temps qu’elle a pris les commandes de l’association…pour finir par le crasher définitivement et le remplacer par un portail assez inutile pour les RV, mais  en revanche haut-lieu  de l’incorrection syntaxique et orthographique rebaptisé « Site officiel du Van’s Club de France »

Alors effectivement, très officiellement, la donne a changé : il a fallu que nous subissions cette très laborieuse explication de texte censée « redéfinir » l’article des statuts relatif au but et à l’objet du Van’s Club de France, pour s’entendre dire par cette relecture poussive que le VCF n’est plus censé en fait représenter les RV en France et surtout qu’il doit devenir confidentiel !…

« Mais où est donc passée la prophétie de départ du Van’s Club de France ?… »

…et rupture !

rupture

« Tout commence en mystique et tout finit en politique »

C’est sûr, une chose est frappante au VCF en 2008 : le changement de style…après le changement de président !

On l’avait senti après l’annulation de Quiberon 2008 ; l’association, pourtant portée par le succès grandissant de ses rassemblements annuels, commençait à changer d’âme.

Mais cette fois c’est fait, elle a aussi changé de président et en même temps elle s’est recroquevillée sur elle-même dans une sorte de clientélisme convenu pour ses adhérents payants, en se défiant même de servir la cause des RV en France !…C’est fait : le VCF doit devenir une sorte de club privé moins exposé et destiné à servir uniquement ses adhérents.

D’ailleurs le site est dorénavant acté uniquement pour la communication interne au VCF. La partie publique est devenue une sorte de portail généraliste sur la construction amateur sans grand rapport avec les RV. La substance est cachée, gardée jalousement pour les happy few qui ont payé le droit de « subir la communication» de la présidente ».

Paradoxalement, cette association qui veut jouer à huis-clos se sent en mal d’image et se lance dans une improbable» opération de charme.

Je vous le dis : « La mystique est devenue politique »……

Hélas je suis bien persuadé que les adhérents du Van’s Club de France ne connaissent pas cette histoire qui s’est évidemment jouée à huis-clos et qu’ils n’en auront bien sûr qu’une information édulcorée…histoire d’une incompatibilité de personnalités que le VCF s’obstine à leur résumer comme l’histoire d’une « personnalité incompatible» pour le VCF » …en me désignant !

En définitive, même si ce constat est très amer en ce qui me concerne, sur le plan de l’efficacité associative l’ancien Van’s Club de France n’a rien produit de plus pour les RV en France que 2 ou 3 beaux rassemblements comme celui à La Baule en 2006 :

…depuis fin 2008, le Van’s Club de France n’en finit donc plus de se recroqueviller et de se confidentialiser…il est de plus en plus éloigné de cette idée de compagnonnage et de partage des expériences à l’anglo-saxonne qui avait présidé à sa création…et le site du VCF est devenu à son tour une sorte d’artefact inutile à la cause des RV pour le visiteur du net puisque l’info qui peut l’intéresser n’y est pas accessible…ça n’est pas ma conception de l’objectif initial du VCF !

 

 

Les adhérents, plutôt cyber-allergiques, « n’ont pas adhéré » à l’esprit collaboratif de ce site et se contentaient, dans leur plus grand droit, de consommer mes pages passivement sans réel engouement pour l’aspect participatif du blog. Certaines personnes refusèrent même en bloc cette modernité communicante presque inconvenante, en prétextant que le site était devenu « trop compliqué »…Il se peut même que mon action à la rédaction du site fut perçue par certain(e)s autres comme une trop grande prise d’influence dans le club.Powered by Hackadelic Sliding Notes 1.6.5
Le summum du ridicule est atteint lorsque sous la partie « privée du site », réservée aux adhérents et protégée par un script PHP de confidentialisation, un annuaire de liens est constitué et qui rassemble des liens vers des sites…publics…et déjà accessibles à tous sur l’internet !…comme pour tromper la crédulité des adhérents censés sans doute obtenir par leur inscription une espèce de plus value à pouvoir accéder à des contenus qui sont hélas publics…ça frise l’inepsie…Powered by Hackadelic Sliding Notes 1.6.5

Cette même présidente du VCF avait tiré à boulets rouges sur une concurrence déloyale ; celle de cet ex-adhérent qui résiste, ce « faux-frère » maintenant indépendant qui capte très indécemment avec son site personnel, pourtant « aux confins de la rusticité », une bonne partie de l’audimat du VCF…il s’agirait donc maintenant pour elle, après l’avoir vertement critiqué, de se ré-allier très hypocritement ce concurrent. Ce n’est plus de l’inconstance, c’est de l’inconsistance !… Mais le monsieur en question ne se laissera pas faire ; il n’est pas partageur non plus !

Et le VCF tente alors une manœuvre de rapprochement avec le RSA, la tutelle officielle, dont la présidente n’a jamais manifesté le moindre intérêt aux appels du pied de la part du VCF et pour qui les Van’s américains ne devraient surtout rester qu’un épiphénomène de la « branche construction métallique de la construction amateur en France »…La très racoleuse nouvelle présidente fait feu de tout bois, mais fait surtout tout ce qu’il faut pour disperser le message initial du « VCF de La Baule » qui se brouille définitivement…

Le VCF, dans ce nouveau virage, a aussi développé un goût prononcé pour un mode de gouvernance singulier, qui en aplanissant le débat associatif dans un style pour le moins directif et peu consultatif, n’a laissé aucune chance au désaccord individuel…à ceux, même fondateurs qui ne voulaient pas de cette « antenne du RSA ». Par un leadership autocratique (allant même au passage jusqu’à enfreindre quelques sphères privées…) l’idée originelle du VCF a été détournée pour ne laisser au mécontent (pourtant fondateur du VCF, pourtant créateur du 1er site, pourtant acteur incontournable du VCF pendant 4 ans, pourtant dessinateur du logo officiel actuel du VCF…) que la seule option de se faire salement exclure de la vie du club sans préavis ni aucun commentaire ! » …par « une présidence » intolérante à la contestation…et arborant au contraire avec morgue l’assurance de ceux qui savent toujours…

Powered by Hackadelic Sliding Notes 1.6.5

Ce dont on pourra juger par la « virtuelle » exclusion que la nouvelle présidente du VCF m’a brutalement réservée ; sur son nouveau site j’ai en effet brusquement été « évincé » des contenus réservés aux adhérents et des mailing émis vers l’association. J’ai été blacklisté du VCF ; débarqué « virtuellement » du VCF…un comble pour celui qui a entretenu le liant de cette association par son site internet pendant plus de 4 ans !

Cela s’est fait très sournoisement et sans annonce au moment de l’appel des cotisations pour le nouvel exercice 2009, mais que je n’ai pas pu recevoir puisqu’il fut fait en partie privée du nouveau site, parite à laquelle je n’ai jamais eu accès. Sans doute était-ce pour me signifier (non sans avoir pris la précaution d’ajouter une mention légale aux statuts que l’association se réservait le droit de « choisir » ses adhérents…) que mon adhésion n’était plus souhaitée….

A final, je ne me suis même pas fait virer du VCF réglementairement par le conseil d’administration…mais par le fait d’une personne hargneuse qui a réglé ses comptes dans l’émotion, unilatéralement et surtout en dehors des règles associatives…et en se refusant à envisager seulement qu’elle porte évidemment une part de la responsabilité dans cette affaire ! Elle s’est bien gardée aussi de communiquer officiellement et honnêtement au Club les vrais développements…des fois qu’on puisse lui reprocher quelque chose !

Quel bel exemple associatif !….Quel mépris aussi pour quelqu’un qui était fondateur de l’association. Et quelle vaine agitation en tout cas, aux yeux de ceux qui connaissent la véritable histoire, pour se donner l’apparence et l’illusion de « présider ».

Powered by Hackadelic Sliding Notes 1.6.5

VIDEO

TAGS

Sites de constructeurs FR & US

About Me

52 ans, ancien pilote militaire Aéronavale...à présent pilote de ligne...un jour peut-être pilote de RV-3 !...En attendant, concepteur de ce site...


Yann FAURE

Photos

Activate the Flickrss plugin to see the image thumbnails!